Origine

 

Issu de la sagesse innée de l’être humain et transmis oralement pendant des milliers d’années, le Jin Shin Jyutsu tombe petit à petit dans l’oubli avant d’être redécouvert au Japon par le maitre Jiro Murai (1886 – 1960) au début du XXème siècle.

Jiro Murai, né en 1886 d’une famille de médecins de père en fils, choisit de ne pas suivre la tradition familiale et part à la recherche du sens véritable de la vie. A 26 ans il tombe malade et malgré les traitements médicaux son état s’aggrave. Il se retire à la montagne pour jeuner, méditer et expérimenter l’art du Jin Shin Jyutsu. Au bout d’une semaine il sera complètement guéri. Il décide alors de consacrer le restant de sa vie à la recherche, à la compréhension et au développement de cet Art.

Il s’engage profondément dans ce travail, étudie les anciens écrits et mène différentes expériences, en commençant par lui-même puis en traitant des nombreux sans abris. En même temps il commence à faire une synthèse de ses études et ses propres expériences. Il nomme cette recherche JIN SHIN JYUTSU, Art du Créateur à travers l’Homme de Compassion.

D’après ce que l’on sait, Jiro Murai n’a jamais voyagé hors du Japon. Pourtant, il souhaitait que la pratique du Jin Shin Jyutsu soit accessible à tout le monde. C’est dans ce but qu’il choisit pour élève Mary Burmeister (1918 – 2008), une jeune femme américaine d’origine japonaise, pour lui transmettre l’ensemble de ses connaissances. Mary Burmeister étudie pendant 12 ans avec Jirô Murai, puis elle amène le Jin Shin Jyutsu aux Etats-Unis au milieu des années cinquante. Elle commence à enseigner cet Art au début des années soixante.

Le Jin Shin Jyutsu pratiqué aujourd'hui, est basé sur leur savoir et leurs notes. Les livres qui servent à la transmission du Jin Shin Jyutsu sont rédigés par Mary Burmeister.